Tout savoir sur les Sociétés Civiles Immobilières

Avez-vous déjà pensé à vous associer à d’autres personnes pour posséder un bien immobilier commun ? Cela est bien possible et ce genre d’associations ne manque de faire parler d’elle depuis des années. Il s’agit de la Société Civile Immobilière ou encore SCI. Cette société de personnes est souvent bénéfique, mais peut aussi présenter des limites.

Que devez-vous savoir des SCI ?

Une Société Civile Immobilière est un regroupement de personnes souvent familières dont l’objet est un bien immobilier. Désirez-vous obtenir plus d'informations sur le concept ?

En effet, une SCI permet à ses membres d’investir ensemble dans l’immobilier et d’en récolter les bénéfices. Tous les associés peuvent se réjouir de voir augmenter leurs revenus mensuels grâce aux loyers et de bénéficier d’énormes avantages. Une SCI est créée par au moins deux personnes physiques ou morales. Il s’agira ensuite d’établir les statuts de l’entité, définir le rôle de chaque associé, choisir un siège social et bien évidemment définir un capital de départ. Une fois créée, une SCI peut exister pendant environ 99 ans.

Toutefois le but principal de la SCI est de créer un patrimoine immobilier pour encaisser des revenus issus de la location. L’organisation de la SCI se base sur plusieurs associés et un gérant. Désigné par les associés lors d’une Assemblée générale Extraordinaire, ce dernier s’occupe de la gestion courante de l’entité, la déclaration fiscale et l’encaissement des loyers. Lorsque la société fait des bénéfices, les associés perçoivent des revenus de location en fonction de leur investissement de départ

Quels avantages présente une SCI ?

Bien que la Société soit seule détentrice des biens immobiliers, les associés sont des actionnaires et leur capital y est bien gardé. Du côté fiscal, la loi Scellier permet aux sociétés disposant d’une fiscalité à l’impôt sur le revenu de bénéficier d’une réduction allant à 37% et sur une durée maximale de neuf ans. Il est aussi conseillé d’opter pour un régime fiscal plus allégué. Pour finir, le gérant nommé prend les décisions pour la société ce qui évite des divergences de point de vue au sein de l’entité.

En bref, une SCI est un regroupement de personnes qui s’avère très avantageux pour ses adhérents. Cependant, comme dans toutes sociétés humaines, il existe aussi quelques inconvénients dans la mise sur place et la gestion de ce type d’entité.