Comment calculer le prix de vente d’un appartement loué ?

 

Vous êtes dans une situation compliquée ou c’est une opportunité que vous aimeriez saisir et vous êtes dans l’obligation de vendre votre appartement en location. Quelques soient les raisons, une décote sera appliquée sur les frais de vente lorsqu’il y un locataire dans l’appartement. Face à ce cas de figure quel sera le prix de vente ?

Les bases de la décote ?

Avant d’aborder le sujet, nous vous recommandons de faire un tour sur ce site : https://www.appartementalouer.site/immo/calculer-prix-de-vente-dun-appartement-loue.html.

Vous avez un appartement à vendre où un locataire y est. Dans ce cas, une décote sera appliquée sur le prix de vente de l’appartement. Mais avant d’appliquer cette décote il est important de tenir compte de certains critères comme : le coût du louer qui peut jouer sur la décote afin qu’elle soit en hausse, la durée du contrat restant à courir, le bien immobilier disponible qui définit s’il s’agit d’une grande surface ou d’un studio. Et enfin, l’âge de la personne occupante l’appartement.

Par ailleurs, lorsque vous mettez en location un appartement sans aucun meuble, la décote appliquée est 10 à 15%. Et elle est chiffrée en tenant compte de la durée du contrat restant. Dans ce cas la durée de la clause de location vide est de 3 ans. Mais si l’appartement est meublé aucune décote ne sera appliquée pendant de la vente. En ce moment, la durée est de 9 mois.

La loi de logement de 1948 qui fait grimper la décote de 50% !

Avec la loi 1948, la décote peut grimper jusqu’à 50%. Cette élévation est due à la vieillesse des logements qui sont loués à prix faible mais aussi parce que la probabilité de trouver un acquéreur est faible. Dans ce cas, le propriétaire dispose de 4 opportunités à savoir : la première est de proposer au locataire un nouvel appartement semblable. La deuxième est de montrer à l’occupant que l’appartement lui appartient depuis 10 ans. La troisième est  de démontrer que le logement n’est plus adéquat pour lui. Et enfin montrer que le délai de 10 ans peut être baissé de 4 ans si l’appartement peut servir de demeure au propriétaire.

Pour finir, en ce qui concerne la vente, le propriétaire n’est pas dans l’obligation de mettre au courant le locataire. Mais n’oubliez pas de tenir compte dans les calculs les frais de notaire.